Uncategorized

Bienvenu chez SexoTech

Bienvenu chez SexoTech
“C’était la fois de trop, tu es viré!”
La journée commençait bien. Arrivé une fois de plus en retard à cause de ces foutus trains, me voilà de nouveau sans boulot.
Sauf que cette fois, ça craint, en rentrant chez moi, je suis accueilli par énorme pile de factures impayées.
J’essaye de l’ignorer une fois de plus, mais ça devient difficile, il faut que je trouve une solution et vite.
Je me laisse tomber dans mon canapé lit en allumant un joint et la télé. Je ne l’écoute même pas. perdu dans mes pensées, je commence à angoisser.
Soudain, une pub me sort de ma torpeur :
“Devnez partenaire de l’innovation chez SexoTech, l’entreprise du futur recrute tout types de profils, connectez vous à notre site pour postuler”
J’att**** mon pc et me connecte à leur site : “SexoTech, l’innovation au service de vos moindres désirs”
En parcourant leur site, je découvre des machines au look futuriste dont je ne comprend pas l’utilité, des photos de scientifiques souriant et m’encourageant à les rejoindre. Je clique sur la page de candidature et fini par envoyer un dossier.
Je ferme mon PC et rallume mon joint. L’heure passe et je n’ai pas bougé, je affalé et un peu défoncé. Mon téléphone sonne :

“Bonjour, Tom ? Je suis Cynthia de la société SexoTech, aurais-tu quelque minute à m’accorder ?
– euh … oui, oui , bien sûr
– Parfait, je serai ton interlocutrice auprès de SexoTech, merci pour l’intérêt que tu nous portes et laisse-moi te dire qu’il est réciproque!”
Connard, t’es défoncé, concentre toi sur ce qu’elle te dit arrete de penser qu’elle a une voix sexy
“Ah…euh…merci
– Je t’en prie, on recrute beaucoup de personne de ton profil en tant que testeur
– Ah oui? Mais vous savez je n’ai pas de diplômes ou autre
– Justement, dis-toi qu’on accueille dans notre famille les profils solitaire haha
– Ah, c’est gentil … mais testeur de quoi au juste?
– Nous avons besoin de personne comme toi pour tester nos machines et vérifier qu’elles remplissent les attentes de nos clients
– Et ces machines elles servent a quoi ?
– Oh tu sais, c’est très scientifique, elles servent à altérer le modèle … engendre des modifications … rien de dangereux”
Concentre toi bordel, t’as a peine entendu un mot sur deux
“Mais ce n’est pas risqué alors ?
– Non bien sûr que non, pour tout te dire je faisais partie de la première équipe test et je ne me suis jamais sentie aussi bien
– Euh … OK
– Super, tu serais disponible quand pour venir nous voir, on peut t’accueillir tout de suite
– Ba je peux veni…
– Parfait, je t’attend alors, appel moi a ce numéro quand tu arrives”
Je reste quelque minute sans bouger, sors de mon canapé et me change avant de partir.

Arrivé en bas de leur immeuble j’appelle Cynthia, elle descend me rejoindre dans le hall.
Arrive en face de moi une de ces filles qu’on ne pense voir que sur internet, une poupée aux formes généreuses, presque irréelle, des cheveux longs, bruns, tiré dans une queue de cheval, un regard profond derrière une paire de lunette aux bords épais. Je lui tend la main pour la saluer.
elle la repousse et me tend la joue :
“Pas de formalité ici, bienvenu Fred, je suis super contente que tu sois la, alors pret a commencer ?
– euh je suis venu visiter et en savoir plus..
– Désolé, je suis toute excitée, tu serais mon premier jou.. testeur, mon premier testeur à moi”
Elle sautille dans son taileur, sa grosse poitrine m’hypnotise à chaque rebond
“Dans votre équipe ?
– Ouais enfin tu verras. Vu que y’a pas mieux que sa propre expérience que dirais tu de signer un premier contrat d’une semaine chez nous, payé 2 000€ pour te faire ta propre idée?
– 2 000€ la semaine ? euh ouais carrément
– Super, alors signe la et on pourra commencer de suite
– C’est un gros contrat … Je devrais pas le lire avant ?
– Oh t’inquiète, c’est que de la paperasse”
j’ai l’impression que c’est sa poitrine qui me parle, j’ai qu’une envie la faire rebondir de joie a nouveau
“ok, va pour le contrat d’une semaine !
– Super”
Gagné, ses deux magnifiques orbes s’entrechoquent sous l’effet de la gravité dans un ballet envoutant.

“Bien, maintenant que tu es officiellement à moi – hihi (elle glousse) – suis moi on va commencer”

Je la suis dans une pièce ressemblant a une cabine d’essayage gigantesque avec une petite estrade au milieu.

“Debout la dessus et retire tout ça !
– Quoi ?
– Retire tes vêtement il faut que l’on prenne des images et tes mensurations pour calibrer les machines
-Euh … mais …
– Ecoute, tu as signé un contrat, ce contrat stipule que tu dois obéir à mes ordres, alors dépêche-toi, on a beaucoup de choses à faire !
– Mais …
– Il n’y a pas de mais, fais le c’est tout !”
Le ton amical avait laissé place à un ton sec et directif. Derrière ses lunettes, son regard s’est assombri, son sourire toujours présent, avait pris une tournure presque maléfique. J’ai vite compris que je n’avais de place pour la discussion.
Alors que je m’exécutais timidement, je la vis sortir de sa poche un dictaphone elle se mit à lui parler :
« Cynthia-0-1 matricule DOM-0-7-81, début de la phase de test du sujet Lola-06 matricule TOY-3-5-78, début de la phase 1, commentaires : le sujet discute les ordres, il est nécessaire de surveiller cela avant de passer aux essais ; concernant le physique, tout à fait classique, une bonne base de travail ; le sujet semble très suggestif, son érection peu impressionnante je dois dire..
– Hey ?! »
Un soupir exaspéré gonfle sa poitrine, qui tend un peu plus ma queue, le regard qu’elle me jette me fait me sentir minuscule. Elle reprend :
« Je disais donc qu’il faudra prévoir quelque chose pour les parties génitales. Comme indiqué par cette interruption, le sujet TOY-3-5-78 est parfait pour essayer la nouvelle mise a jour. Bon passons à la phase 2 – Mets-toi à 4 pattes !
– Pardon ?
– Je dois répéter chaque chose combien de fois pour que tu le fasses ? Encore une fois, tu as signé, tu fais ce que je te dis ou tu finis a la rue ! Donc maintenant, tu mets tes mains et tes genoux sur les 4 ronds ! Et plus vites que ça ! »
De nouveau, je me retrouvais sans trop savoir pourquoi à obéir à cette femme. A 4 pattes dans cette salle froide, je la vis taper quelque chose sur sa tablette. Un bruit mécanique s’en suivi et 4 bras métalliques sortirent de l’estrade. 2 enserrèrent mes chevilles et 2 autres mes poignets. J’étais immobilisé et mal à l’aise comme jamais mais je n’osais plus rien dire. J’entendis ses talons claquer sur le carrelage de cette pièce suivi d’un bruit de placard. Les talons se rapprochèrent de nouveau et je sentis une main se poser sur une de mes fesses puis l’écarter.
« Hm, mignon.
– Mais… Hey … Mais qu’est-ce que vous faites ? C’est quoi cet endroit au ju… »
Une violente fessée m’interrompit et résonna dans la pièce. Elle m’agrippa par l’arrière de la tête et mis la tablette sous le nez avec une copie de mon contrat.
« Tu vois ce qu’il y a d’écrit la ? Toute rupture de contrat sera suivie de poursuite ! Je peux t’assurer que c’est dans ton intérêt de faire ce que je te dis de faire. Et dis toi aussi que tu as de la chance d’être mon premier parce que les autres tuteur ne ménagent pas autant leur sujet. Alors ? On continue ?
– Oui…
– Oui qui ?
– Oui, Cynthia ?
– Oui madame Cynthia !
– Oui madame Cynthia…
Elle relacha ma tête et recommeça a pianoter sur sa tablette.
« Aller, début de la phase 2 »
De nouveau un bruit mécanique et un écran sorti du plafond. Il s’alluma sur une image de la belle Cynthia dans une robe pourpre au décolleté vertigineux et un gloss assorti à la robe. Mon érection reprit de plus belle. Elle rigola :
« je te plais bien on dirait.
– …Vous … Vous êtes magnifique. »
Elle pressa sur un nouveau bouton et de nouveau un bruit s’échappa de l’estrade. En regardant entre mes bras, je vis un vagin artifficiel remonter doucement vers mon sexe.
« Concentre-toi devant ! »
Je relevai la tête et la vidéo était passée à des gros plans de son visage où on pouvait la voir mordre ses lèvres et les lécher. Je sentis le vagin artificiel absorber mon sexe. Je ne pouvais pas me retenir, au bout de quelque va et viens, j’explosais. Elle rigola de nouveau, plus fort et s’adressa de nouveau à son dictaphone :
« Du jamais vu encore, le sujet n’a pas dépassé la 1ère vitesse. Je tiens à souligner le potentiel que ça représente – Aller phase 3, j’ai hâte qu’on en finisse »
De nouveau, deux trappes s’ouvrirent, une juste devant moi, l’autre je ne sais pas, je n’entendais que ce bruit mécanique. Cynthia se replaça devant moi avec un grand sourire. Je vis alors que le bras devant moi avait une forme phallique. Je restais interdis une seconde et ouvris la bouche pour dire quelque chose. Elle gloussa et rappuya sur un bouton. Avant que j’ai le temps de dire quoi que soit le bras s’était logé dans ma bouche. Je la regardais paniqué mais elle rigolait. Plus que de l’amusement, elle avait plaisirs à faire ça.
« Bon on va faire la phase 4 en même temps c’est pas grave. »
Le 2ème bras non localisé s’activa de nouveau. Avant que j’ai le temps de me demander où il était je sentis une pression sur ma rondelle qui céda facilement à ce sexe de robot.
« hop on va tester l’expansion des 2, alors taille 2. »
Les deux sexes métalliques s’allongèrent et se dilatèrent en moi.
« ça à l’air trop facile hihi passons direct à la taille 4 ! »
Plus rude et beaucoup plus grosse, je n’y croyais pas, ces 2 queues commençaient a avoir raison de ma résistance.
« Tu vas pas me faire croire que tu vas passer la taille 5 ?! »
La taille de celui de derrière me fit pousser un soupir incontrôlable très vite interrompu par la suffocation provoquée par celui de devant.
« Taille 5 pour la bouche … hm il va falloir travailler ça mais j’ai l’impression qu’il reste du potentiel derrière ».
Je sentis la tailles augmenter continuellement jusqu’à ce que m’on corps se cambre et soit parcouru d’une longue vague de chaleur.
Elle me sourit et rappuya sur sa tablette. Tous les éléments disparurent dans l’estrade sur laquelle je m’effondrais.
« C’est ça alors vos machines ? »
Couché sur le flanc, fébrile, j’eu du mal a poser ma question. Elle eut un sourire de nouveau bienveillant et vint s’assoir près de moi.
« Non, voyons ça c’est simplement pour calibrer les nouvelles machines. Celles-ci sont les premières que la société aient produite. Allez, lève-toi, on va enfin paser à la suite »
Elle semblait toute contente et aussi pétillante que dans le hall a nouveau, presque à sautiller pour se déplacer.
« Je peux avoir mes vêtements ?
– Pour quoi faire ? Allez, viens ! »
Je m’exécutais et lui emboitais le pas, nu, sans trop comprendre ce qu’il venait de se passer.
Elle poussa la porte opposée à celle par laquelle on était rentré. Je découvris alors un grand laboratoire digne des plus grandes œuvres de science-fiction. Des dizaines de stations individuelles où s’affairaient des hommes et des femmes en blouse blanche.
« Va t’installer sur le lit de la 8 s’il te plait, j’arrive ».
Je traversais cette grande salle. Malgré ma nudité, personne ne semblait me voir. A l’inverse, je remarquais que tout le monde sans exception était des apollons. Tous les hommes étaient grands virils et taillé en V et toutes les femmes étaient sur le moule de Cynthia, un physique de déesse.
Je pris place sur le lit vertical de la station n°8. Cynthia et un homme en blouse arrivèrent près du lit.
« Bonjour Tom, Je suis Marc, je vais accompagner Cynthia pour la suite du processus. Détendez-vous, on ne va pas tarder à commencer.
– Excusez-moi mais pourriez-vous m’en dire plus, je n’ai pas l’impression que tout ça soit normal ?!
– Haha, rassurez-vous tout est normal. Vous n’avez pas lu ce que vous avez signé ? tout était dedans pourtant.
– Euh non, je n’ai pas eu le temps, je peux le voir maintenant.
– Ah je comprends que ça surprenne un peu alors mais ça veut dire que votre tutrice fait bien son travail haha. Par contre, nous avons un planning serré donc, non, nous allons devoir poursuivre. Maintenant détendez-vous on va commencer.
De nouveau, mes chevilles et mes poignets se retrouvèrent immobilisés. Cynthia et « Marc » parlaient ensemble sans que je comprenne réellement ce qu’ils disaient.
« Les résultats des tests sont très intéressants. La désobéissance ne semble qu’être une façade. Vous aviez raison Cynthia je pense que c’est le bon élément pour tester la nouvelle fonction.
– Oui je me disais que la camisole cérébrale permettrait de lui permettre d’assumer dans un premier temps.
– Tout a fait, nous allons voir ça. »
Une vitre se referma au-dessus de moi et la cabine commença à se remplir de gaz.
« Hey … Hey ?
– Ne vous inquiétez pas tout est norm… »
Je n’entendis pas la fin de cette phrase, je m’endormis.
En me réveillant, le lit était en position allongé, Cynthia était près de moi un immense sourire aux lèvres. Marc se retourné a son tour avec un sourire satisfait.
« Ah vous voila de nouveau parmis nous.
– QU’est-ce qu’est-ce qui s’est passé ? »
J’étais complètement dans les vap, tout mon corps me paraissait étranger.
« Tout vas bien et tout s’est bien passé. Je vous laisse avec Cynthia désormais elle va s’occuper de la suite. »
Il vérifia une ou deux valeurs sur son ordinateur et s’en alla.
« Comment te sens tu ?
– Je suis groggy, qu’est-ce qui s’est passé ?
– Viens je vais te montrer. »
Je me relevai avec difficulté et me mis debout.
Tiens je n’avais pas souvenir que Cynthia était plus grande que moi.
Elle m’entraina dans une pièce ou la luminosité m’aveugla.
« Ferme les yeux et monte la »
Je m’exécutai et je l’entendis aller refermer la porte.
« Ouvre les yeux »
Tête baissée je me tenais devant 3 miroirs, mes yeux remontaient depuis le sol. Tiens, ils m’ont épilé les jambes. Quoi ? C’est ma queue ça ? Qu’est-ce qu’il se passe ? Elle est beaucoup plus grosse et mes hanches ? Plus fines ?
Je ne puis me retenir de laisser un cri s’échapper en découvrant une énorme poitrine et le visage d’une blonde pulpeuse avec de beaux cheveux long.
« Mais qu’est-ce que vous avez fait ? «
Cynthia se plaça derrière moi et passa mes bras sensuellement autour de ma taille.
« Shhhhht ! Regarde comme tu es belle. »
Le miroir me renvoyait l’image d’une petite poupée blonde très sexy ahurie face à elle-même.
« alors dis moi ? c’est moi qui t’es designé, je pense que j’ai fait du bon boulot »
Ses mains glissèrent pour remonter sur mes seins qu’elle empoigna. Une vague de chaleur parcouru mon corps et raidit ma queue qui devait alors dépasser les 25cm.
Sous le choc je n’arrivai juste a dire : « je suis belle »
Elle eut un grand sourire, m’embrassa la joue et reprit ma main.
« Viens j’ai une vidéo a te montrer »
Elle me fit m’assoir et lança la vidéo. Le logo de la société apparu. Après un bref rappel sur la modernité de la société et qu’elle représentait le futur, le PDG de la société apparu a l’image. Plus beau encore et charismatique que toutes les blouses blanches croisées jusque la, il semblait quaucun pantalon ne serait à la taille de son entre jambe tant elle ne laissait pas de secret au monstre qui se cachait derrière.
Il expliquait les grands principes de la transformation que je venais de subir et présentait la mise a jour de « contrôle mentale » dont Cynthia parlait. Je voulu poser une question mais quelque chose en moi m’empecha et me poussa à attendre la fin de la présentation.
Une fois fini, Cynthia me demanda :
« Tu as des questions ?
– Pou… Pourquoi vous avez fait ça ?
6 ne t’inquiètes pas tu le sauras très vite. Et puis entre nous, tu es bien mieux comme ça. »
Bizarrement cette réponse me suffit et je m’entendis répondre :
« Merci Madame Cynthia
– Autre chose ?
-Qu’est-ce que ça fait cette mise a jour ?
– tu veux que je te montre ?
– Oui Madame Cynthia.
– A genou ! »
Elle m’intima l’ordre sèchement. Je voulu répondre mais mon corps s’exécuta et je me retrouvai a genou devant elle.
« Tu vois Lola, ah oui tu t’appelles Lola maintenant, notre contrôle mental permet de faire ressortir les instincts primaire de chacun. Moi, j’ai de la chance, tu as la personnalité la plus docile que j’ai jamais vu. Du coup quand quelqu’un de donne un ordre c’est maintenant ton corps qui répond avant ton cerveau, comme ça plus d’inhibition. J’imagine que la tu ne dois pas trop comprend, ta tête doit te dire de te relever mais ton corps se trouve bien à sa place et tu dois en ressentir un certains bien être, je me trompe ?
– Non Madame Cynthia
– Même tes réponses sont plus polies »
Elle me sourit et releva mon menton en caressant ma joue.
« Bon maintenant il faut que je teste tes capacités ont bien été modifiées comme attendu.
– Je retourne sur la machine ?
– Non je vais m’en occuper personnellement. »
Elle se déshabilla devant moi jusqu’à apparaitre en porte jarretelle, bas et soutien gorge. En face de moi et rangé dans ses bas, une queue gigantesque aux veines gonflées. Je ne pu cacher ma stupeur. Elle me sourit avec toute la bienveillance dont elle était capable et me dit :
« je t’avais dit que j’avais été a ta place avant toi. Maintenant tu vas en gouter une vraie »
Elle l’a déposa sur mon visage le recouvrant quasiment entièrement et la fit gonfler en faisant des va et viens sur ma nouvelle peau douce.
« Je vais m’amuser avec toi ma petite Lola, et j’ai l’impression que ton cerveau est dejà plus en paix avec la situation.
– Oui Madame Cynthia.
– Elle te plait ?
– Oui Madame Cynthia
– Alors ouvre grand ! »
Ma bouche s’ouvrit toute seule, l’énorme gland tomba sur ma langue. Je paniquai un peu me disant que je n’y arriverai jamais. Elle l’enfonça petit à petit et seul le gland réussi a passé. Ce qui pour moi était déjà une prouesse.
« N’ai pas peur, tu es faite pour ça maintenant, ouvre ! »
Elle retenta sans succès.
« Attention je vais me facher »
Après une nouvelle tentative infructueuse, elle attrapa l’arrière de ma tête et donna un grand coup e rein qui l’enfonça dans ma gorge jusqu’à la moitié de la hampe.
« Ah ba tu vois quand tu veux.
– Hpmf hmpf
– Hihi tu essayes vraiment de parler avec ça dans la bouche »
Elle se mis a aller et venir dans ma gorge. La panique et la stuper laissèrent vite la place au plaisir que cela me procuré doublé de la vision de cette poitrine fantastique et ce visage d’ange démoniaque me surplombant.
« Bon c’est déjà pas mal mais il va falloir que je t’entraine. Debout ! Penche toi sur cette table. Tu as bien salivé, c’est bien tu vas me faire gagner du temps. »
Je me cambrai sans résistance sur la table quand elle se présenta derrière moi et me pénétra d’un coup sec. De nouveau je ne pus m’empêcher de crier. Ce qui la fit rire de nouveau.
« Et bien tu es beaucoup moins timide de ce côté la. »
Chaque coup de reins l’enfonçait au plus profond de moi. Ils étaient sec et puissant. J’avais l’impression qu’elle allait me fendre en deux. Au bout de quelque minute je jouis. Une quantité surprenante sans même m’être touché. Ce l’a fit rire de plus belle et redoublé de puissance. Elle se mit a me fesser en même temps et à me faire dire que j’étais sa poupée. Quand elle se retira de moi je m’effondrai par terre. Elle me dit
« Remets toi à genou, je n’ai pas finis !
-Oui Madame Cynthia »
Elle réattrapa l’arrière de ma tête et réenfonça son sexe d’un coup sexe dans ma gorge. Elle allait et venait sans se soucier de savoir si je pouvais respirer et moi, je me surprenais à adorer ça. Elle finit par exploser en me retenant la tete au plus profond de ce que je pouvais encaisser. Une quantité industrielle de foutre jaillit de sa queue remplissant mon ventre et ce qu’il restait d’espace dans ma gorge et ma bouche et inévitablement, le surplus coulait ma poitrine me faisant découvrir des sensations nouvelles.
Elle se retira, alla s’assoir et me sourit
« Nettoies moi maintenant. »
Je rampai jusqu’à elle et lécha le moindre centimètre carré de son sexe et de ses énormes boules.
Elle se rhabilla et me dit d’aller prendre une douche.
Sous la douche, je me remémorais la journée. Entre peur et excitation je me surpris en train de me masturber en repensant a mon reflet enlacé par cette déesse dans le miroir.
Une fois ma douche fini Cynthia revint me voir.
« J’ai une très bonne nouvelle. J’étais censé te passer à d’autre collègue pour la suite mais j’ai tiré quelque ficelles pour te garder à moi ». Alors dépêche-toi parce que maintenant il faut qu’on te constitue une nouvelle garde-robe avant que les magasins ne ferment ! »
Je ne sais pas dans quoi je me suis lancé, mais c’est clair que c’est mieux que le chômage !
To be continued…

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

gaziantep escort antep escort izmir escort karşıyaka escort şişli escort malatya escort bayan kayseri escort bayan eryaman escort bayan pendik escort bayan tuzla escort bayan kartal escort bayan kurtköy escort bayan ankara escort